Formation colorimétrie : un indispensable pour procéder à une pigmentation correctrice

Pas toujours facile de se retrouver face à une multitude de couleurs. Et le procédé de choix devient encore plus complexe lorsqu’il s’agira de réaliser une correction pour un maquillage permanent. Entre l’harmonie naturelle du client, le maquillage déjà en place et les modifications à faire, sans une bonne base solide en colorimétrie, on se perd à coup sûr ! C’est donc dans l’optique de simplifier la procédure de sélection des teintes à préconiser pour une pigmentation correctrice que la formation colorimétrie a lieu. Au-delà d’être une technique infaillible pour le choix du maquillage, l’approfondissement de la colorimétrie vous octroie la capacité de réaliser une prise en charge complète. Focus sur les éléments appris pour la réussite d’une correction maquillage permanente en colorimétrie.

Choix de pigment de retouche

Il est primordial de noter qu’en maquillage permanent, il faudra au moins 2 rendez-vous pour un résultat parfait. Après le premier acte de dermopigmentation qui consistera à réaliser les injections pour former les changements, une séance de retouche sera requise pour peaufiner le tout. En temps qu’étape du perfectionnement, la session correction jouit donc d’une importance particulière puisqu’elle permettra d’avoir le résultat désiré. C’est, en effet, à ce moment que le dermopraticien réalise les contours finaux et les modifications des formes au besoin. Les nuances et les dégradés désirés se feront également au second rendez-vous.

En tant que tels, les pigments utilisés pour ces 2 phases seront donc amplement différents en termes de couleurs. La première dermopigmentation réalisée aura pour objectif de dessiner et de compléter approximativement les zones à pigmenter. D’un côté, la correction améliorera le tout pour qu’il concorde parfaitement aux attentes du patient. Devenir une experte en colorimétrie comme chez Maud Academy est donc un essentiel pour pouvoir mener à bien ces 2 étapes bien distinctes, avec les pigments appropriés.

Virage de pigment et assimilés

Une couleur qui vire fait partie des effets négatifs principaux d’un mauvais choix de pigments. Plusieurs personnes ayant effectué leur maquillage permanent auprès de non professionnels se rendent généralement dans un salon de maquillage permanent expert pour sauver le tout. Faisant entièrement partie des missions d’un dermopraticien spécialiste, la correction d’un virage de pigment devra donc être une technique à assimiler.

Lors d’une formation en colorimétrie, les apprenants seront donc formés à comprendre les paramètres qui auront une incidence sur le virage des pigments. Ce chapitre aura pour but de permettre aux futurs dermopraticiens d’analyser les causes pour lesquelles les couleurs changent. À celui-ci s’ajoute l’apprentissage des différentes techniques de correction d’un virage spécifique.

Pigments à préconiser pour une neutralisation de maquillage permanent

Face à un maquillage permanent ayant viré, les professionnels se doivent de connaître le type de pigments à privilégier pour enrayer l’action précédente ratée. En plus des techniques de correction assimilées, les formés pourront donc à termes de leur apprentissage, prendre en charge la neutralisation des pigments. Ici, les corrections pigmentaires pour les différentes zones corporelles à traiter (sourcils, lèvres, aréoles mammaires, yeux, etc.) seront traitées.

Des séances pratiques permettant de perfectionner les études théoriques feront partie de la formation en colorimétrie pour une maîtrise approfondie.

 

Commentaire fermé.