La beauté

La beauté c’est ce que nous voyons en premier chez une personne. Croiser de belles personnes donne plus envie de les aimer car les belles choses attirent. Une personne peut trouver une chose belle et d’autres la trouver laide mais la notion de beauté est universelle.

Qui définit les critères de beauté ?

Tout d’abord les médias : télévision, magazines, journaux, etc. Elles montrent à ses auditeurs ce qui est beaux et ce qui doivent être aimés. Il ne s’agit pas ici d’influence ou de lavage de cerveau ou d’idée reçue car ceux derrières leurs écrans ou ceux captivés par les pages ont la même perception de la chose.

Chaque personne est dotée d’une notion du bien et du mal depuis la naissance, on peut donc nous même faire la différence entre la beauté et la laideur mais cela peut changer aussi selon notre éducation et nos acquis.

Notre perception de la beauté peut varier aussi selon le comportement de la personne ou la chose à regarder. Par exemple : chacun trouve la gentillesse agréable et donc perçoit la personne qui la porte comme étant belle.

Il y a deux différents types de beauté : la beauté intérieure, ce que l’on ne voit pas et la beauté extérieure comme la beauté physique qui est très souvent associé à la mode.

La beauté et la mode

La mode et plus précisément la Mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée. C’est un phénomène impliquant le collectif via la société, le regard qu’elle renvoie, les codes qu’elle impose et le goût individuel.

La mode change selon la région et selon l’époque. En France dès le 14ème siècle, la Mode est un caprice aristocratique qui fait sensation à la Cour. C’est ce qui permet aux classes aisées de se distinguer des classes populaires. La mode est alors un faire-valoir ; si elle n’a pas encore vraiment d’identité, elle est le miroir de la condition sociale. L’histoire de la Mode commence vraiment au 19ème siècle. Le créateur Charles-Frédéric Worth, pionnier de la Haute Couture, fait défiler, le premier, ses modèles sur de vrais mannequins, dans de prestigieux salons où se rassemblent une clientèle féminine aisée… sans doute les premiers défilés de couture de l’histoire. Si le 20ème siècle est le siècle des lumières, c’est aussi le siècle de la Mode qui voit émerger quelques-uns de ses plus grands créateurs, LanvinChanel ou Yves Saint-Laurent pour ne citer qu’eux, des couturiers d’exception qui ne travaillent que pour une rare clientèle aisée. Au 21ème siècle, le phénomène des « marques » apparaît dans les cours de récréation au tournant de l’an 2000. Pour la première fois, le nom du fabricant du vêtement compte plus que son aspect. C’est une véritable aubaine pour les marques qui en usent.

La mode et la beauté sont indissociables pour chacun comme pour la société. Ce sont les deux choses qui permettent de briller et de montrer sa personnalité, être différent des autres sans pour autant se ridiculiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *